Tucker Springs, Tome 4 : Soumets-nous à la tentation de L. A. Witt

Publié le 18 Février 2016

Tucker Springs, Tome 4 : Soumets-nous à la tentation de L. A. Witt

Titre :Tucker Springs, Tome 4 : Soumets-nous à la tentation

Titre VO : Covet Thy Neighbor (Tucker Springs, #4)

Auteur : L. A. Witt

Maison d'édition : Milady

Collection : Romance/ Slash

Ma note : 11/20

4ème de couverture :

La seule façon de résister à la tentation est bien d’y succomber !

Seth Wheeler est tatoueur et tombe immédiatement sous le charme de son nouveau voisin, Darren Romero. Beau, plein d’esprit et séducteur, il semble parfait… jusqu’à ce qu’il lui révèle avoir emménagé à Tucker Springs pour devenir le nouveau pasteur. Or, depuis que sa famille très croyante l’a rejeté, Seth ne supporte plus la religion. Mais Darren est obstiné et parvient à gagner sa confiance. Cependant, Seth ne peut oublier la vocation du jeune pasteur. Il doit alors faire la lumière sur ses véritables peurs ou il risque de le perdre pour toujours.

Avis:

Personnages : Personnages simple pas vraiment attachants. On connais leur passé mais il en parle seulement, c'est pas comme si ça leur retombé dessus. Je n'ai pas ressentis le poids de leur passé.

Ils ont tout deux un rapport fort à la religion et ils doivent réussir à faire face à la religion et leur homosexualité. Ce qui est une bonne idée mais ça va pas plus loin que eux deux, on se fou royal de leur proche.

En gros les personnages secondaires ne servent à rien.

L'univers : On est dans un quartier gay. Et on nous plonge dans la vision qu'on les religieux de l'homosexualité à travers des deux personnages principaux.

Globale : C'est pas aboutit, je suis de l'avis de ce que l'on nous dit doit avoir de l'importance dans la suite du livre. Quand on nous parle d'un conflit qui c'est passé avant le roman pour moi il faut qu'il y est confrontation(dans le roman), sinon on reste sur notre faim. Dans ce livre on nous parle de plein de chose mais aucune confrontation. A part pour les deux personnages principaux mais ça ne suffit pas.
J'attends plus d'un roman! C'était une bonne idée de basse mais auteur à fait que le stricte minimum.

De plus c'est cliché et facile : " Mais dès le début, j'ai senti quelque chose en toi que je ne pouvais ignorer. C'était plus que l'attirance". C'est le genre de phrase qui me tape sur les nerfs, c'est vu et revu. Je trouve pas ça très crédible.

Si vous aimez je vous conseille : Comment séduire un geek manuel du fêtard

Rédigé par Tomo chan

Publié dans #Romance, #homosexualité

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Lucile 24/06/2016 13:37

Le problème avec L.A. Witt de mon point de vue, ce sont ses fins trop brutales. Elles s'imposent et on se demande si c'est volontaire ou non. Heureusement, certains de ses bouquins ont une vraie fin. Pour Tucker Springs, je reconnais avoir été un peu hystérique. J'avais adoré le premier tome avec Marie Sexton et Heidi Cullman (j'ai un doute sur le nom de famille tiens :/). J'aime l'idée générale. Seth réticent à l'idée d'un Darren pasteur. La religion etc... Contrairement à toi, les phrases bateaux (quand elles ne sont pas trop nombreuses) ne me dérange pas. Par contre, je rejoins ton avis sur les personnages secondaires. Peut-être auront-ils une place dans le reste de la série ? Et enfin une chose impossible de retirer à L.A. Witt ce sont les scènes coquines (eh bah quoi ?) c'est chaud bouillant :p

Tomo chan 24/06/2016 14:08

C'est le seul Livre de L.A. Witt que j'ai lu et je ne me souviens absolument pas de la fin donc je peux pas dire si c'était brutale.
Et les phrases bateaux passe très bien dans les romans que j’apprécie mais des que je rentre pas dans le livre, Je les vois aussi bien qu'un phare dans la nuit. Pour que ça passe il faut pas que je m'en rende compte.
Pour finir les scènes coquines oui mais en petite quantité (comme on dit trop impôt tue impôt) donc trop de sexe tue l'histoire.