La Fierté d'un Yakuza de H.J. Brues

Publié le 2 Avril 2016

Titre : La Fierté d'un Yakuza

Auteur : H.J. Brues

Maison d'édition : Dreamspinner Press

Ma note : 15/20

 

4ème de couverture : Lorsque Shigure Matsunaga, un sous-chef yakuza, rencontre Kenneth Harris à une soirée assommante, il se surprend à ressentir de l’attirance pour le gaijin blond aux yeux vairons. Shigure est d’autant plus heureux quand il découvre que Ken maîtrise non seulement le japonais, mais aussi les coutumes japonaises, dont le plus violent des arts martiaux. Néanmoins, ce ne sont pas ses compétences au kendo qui constituent sa qualité la plus frappante, mais la passion qui se cache derrière cette apparence calme, presque fragile, qui attise le désir de Shigure. Tous deux forment ainsi un couple aussi explosif que leurs combats.

Shigure est un homme dangereux qui occupe une position dangereuse. Depuis longtemps, il tente de préserver la paix avec le Daito-kai, son plus grand rival, mais le danger dans les rues s’aggrave, menaçant ceux que Shigure veut le plus protéger. Il a beau dire qu’il aime son gaijin, avant de pouvoir le garder en sécurité, il va devoir venir à bout de l’hostilité de ses propres hommes, d’un ennemi qui se dissimule et de l’adversaire le plus insidieux de tous : sa propre fierté durement gagnée.

Avis :

  • Personnages : J'ai vraiment apprécié les deux personnages : Shigure c'est un personnages comme j'aime fort, beau et protecteur.

    Par contre Ken est plus rare, généralement les personnages comme lui sont plus secondaires. C'est vraiment une personne pleine de joie, avec un look attipique et toujours de bonne humeur. Je trouve que ça lui donne un côté attachant, c'est le mec que tout le monde voudrait en ami.

  • L'univers : On est plongé dans le monde dangereux avec des yakuza ( mafia japonaise), je trouve ça assez rare dans les romans et en plus une romance. J'ai bien aimé le fait qu'il y est des mots en japonais et que la traduction soit faite directement dans le texte, pas besoin de voir les notes.

  • Globale : J'ai vraiment bien aimé même si il y a quelque longueur. Par contre ce livre est parfois un peu dur. Ce n'est pas une lecture détente mais ça se lis quand même très bien.

  • Si vous aimez je vous conseille : Viewfinder (manga)

Rédigé par Tomo chan

Publié dans #Romance, #Erotique, #homosexualité

Repost 0
Commenter cet article

Lucile 24/06/2016 13:32

Contrairement à "Losing my way" de Marlène Jedynark, on entre vraiment dans le cercle de Yakuza, la violence en plus. Une bonne dose d'action, quelques touches d'humour. Une jolie romance qui se décline sous plusieurs formes malgré la violence de l'histoire. Mon seul regret est la fin que j'ai trouvé assez brutale.

Tomo chan 24/06/2016 13:52

Personnellement je n'ai pas lu "Losing my way" de Marlène Jedynark mais je suis parfaitement d'accord sur ce que tu dis.
Par contre moi aussi la fin me pose problème pas parce qu'elle est brutale mais juste car je vois pas trop ou l'auteur veut aller mais je crois qu'avec le tome 2 ça ira.